Skip to main content
revue de presse avril progisap

Revue de presse – Avril

Nous vous présentons la Revue de Presse SENEF et Progisap. Cette revue de presse mensuelle est un condensé de toutes les actualités du secteur des services à la personne. Voici celle du mois d’Avril.

Rapport de la cour des comptes sur le soutien de l’Etat aux services à la personne

La Fédésap, principale fédération représentant les Services à la Personne (SAP), réagit à un rapport récemment publié sur l’efficacité des mécanismes de soutien publics à ce secteur. Bien que le rapport soit documenté, la Fédésap regrette qu’il néglige de prendre en compte de nombreux avantages directs et indirects découlant du travail des 1,3 million d’intervenants à domicile.

Selon la Fédésap, les dispositifs associés aux SAP ne sont pas une simple niche fiscale, mais plutôt un investissement rentable pour l’État et la Sécurité sociale. Chaque euro de crédit d’impôt génère 1,19 euro de recettes fiscales et sociales supplémentaires, prenant en compte divers effets indirects tels que la création d’emplois, la formation, la lutte contre le travail dissimulé, etc.

De plus, la Fédésap souligne que les SAP ne sont pas réservés aux ménages aisés, notant une augmentation du recours à ces services par les ménages modestes depuis la généralisation du crédit d’impôt en 2017.

La Fédésap s’est rapidement engagée avec les autorités gouvernementales pour garantir le maintien d’un cadre socio-fiscal stable pour le secteur des SAP, saluant la réponse du ministre Bruno Le Maire qui insiste sur la nécessité d’une évaluation complète des retombées du secteur avant toute modulation des soutiens publics.

Cependant, la Cour des comptes identifie des axes d’amélioration dans le pilotage du secteur, une analyse que la Fédésap soutient. Elle préconise la mise en place d’une gouvernance interministérielle et la définition d’indicateurs de performance clairs pour une évaluation objective des mécanismes de soutien.

Le président de la Fédésap, Frank Nataf, souligne l’importance de la stabilité et de la visibilité pour le secteur. Notamment dans le contexte d’un besoin de recrutement massif à l’horizon 2030. La Fédésap s’engage à proposer des solutions d’optimisation pour simplifier et harmoniser les pratiques au sein du secteur.

En tant que première fédération représentant les acteurs des SAP, la Fédésap reste mobilisée pour défendre la pertinence du secteur.  Et ainsi soutenir ses membres dans leur mission à fort impact social.

Source :

Le Synerpa salue l’adoption de la loi « Bien Vieillir »

Le Synerpa se félicite de l’adoption finale de la loi « bien-vieillir ». C’est ainsi une étape importante pour répondre aux défis du vieillissement de la population.

Cependant, malgré des progrès, il reste encore beaucoup à faire. Le Synerpa exprime sa confiance dans la volonté du gouvernement. Il se propose de collaborer étroitement pour développer des solutions adaptées. Il appelle à une mobilisation collective pour garantir une amélioration significative et inclusive de la qualité de vie des personnes âgées.

Source :

Services à la personne : le crédit d’impôt emploi à domicile dans le viseur de la Cour des comptes

La Cour des comptes critique le coût élevé de l’aide de l’État aux services à la personne. Elle souligne qu’elle profite principalement aux ménages aisés. Elle appelle à une révision des conditions du crédit d’impôt emploi à domicile, jugé trop onéreux pour les finances publiques. Ce dispositif, généralisé en 2018, accorde un avantage fiscal aux Français utilisant des aides à domicile.

La Cour des comptes propose des solutions pour réduire les dépenses liées à ce dispositif. Elle suggére une réorientation vers les services essentiels. Toutefois, elle reconnaît que toute réforme pourrait avoir un impact négatif sur l’emploi. Notamment en facilitant l’accès à la garde d’enfants pour encourager le retour des parents sur le marché du travail.

Source :

 

Si vous souhaitez découvrir notre revue de presse de mars, c’est ici.